L’économie se réjouit du retour à un résultat positif de Genève Aéroport
Actualité | Communiqué
5 Avr, 2023

Le rapport annuel 2022[1] de Genève Aéroport confirme la reprise du transport aérien et témoigne des efforts importants de l’établissement en matière de durabilité. AERIA+ se réjouit que cette infrastructure vitale pour l’économie renoue avec un résultat positif permettant d’amorcer son désendettement tout en poursuivant les investissements vers la transition énergétique.

Genève Aéroport enregistre en 2022 un bénéfice de 61,8 millions de francs avant rétrocession à l’Etat de Genève et de 46,3 millions de francs après rétrocession. L’infrastructure a accueilli 14 millions de passagers et enregistré 163 000 mouvements en 2022, soit 64,4 % de plus qu’en 2021 mais 12,3 % de moins qu’en 2019.  L’activité du fret aérien atteint quant à elle 70’000 tonnes traitées grâce au retour des capacités sur les lignes long-courriers.

 

Au-delà de ces chiffres, AERIA+ souligne les efforts consentis par Genève Aéroport et les acteurs du secteur aérien en matière de transition énergétique et de durabilité. À titre d’exemple, la part des avions de ligne de classes[2] 4 et 5 atteint 91 % des mouvements à Genève et le raccordement de l’aéroport au réseau GeniLac à l’horizon 2026 permettra de réduire ses émissions de CO2 de 60 %.

 

Erik Simonin, Secrétaire général d’AERIA+, salue en particulier la résilience dont a fait preuve l’infrastructure : « Genève Aéroport s’est remis plus rapidement que Zürich de la crise du Covid-19, notamment en raison de la reprise du tourisme. Les voyages d’affaires s’adaptent quant à eux aux nouvelles technologies et aux habitudes des entreprises ».

 

Adopter un discours clair

 

Si ces résultats sont réjouissants, AERIA+ reste vigilante face aux critiques de plus en plus acerbes envers l’aéroport et le transport aérien. Jean-Marc Probst, Président d’AERIA+, relève en effet que le secteur doit absolument articuler un discours clair permettant de répondre à ces critiques : « Afin de contrer les opposants dogmatiques de plus en plus virulents, l’industrie doit absolument communiquer davantage sur les actions concrètes en cours de réalisation et non sur des promesses. Il faut notamment regagner la confiance d’une partie de la jeunesse qui n’est pas sensible aux arguments économiques » et Jean-Marc Probst ajoute « j’ai l’impression que de dire : le transport aérien est nécessaire à l’économie et aux places de travail ne suffit plus ! Notre discours aux jeunes devrait porter le message suivant : Nous vous avons entendu et nous sommes en marche avec de nouvelles technologies ».

Télécharger le communiqué

[1] Rapport annuel 2022 de Genève Aéroport

[2] L’OFAC classe les aéronefs en 5 classes de bruit, 1 étant la plus bruyante et 5 la moins bruyante. 25 % des mouvements opérés à Genève en 2022 concernent des avions en classe 5.

Sion fait décoller le carburant durable

Bien plus qu’un aéroport saisonnier, Sion Airport continue à se positionner comme infrastructure au service des touristes comme des habitants du canton. En droite ligne avec la stratégie de biocarburants durables de la confédération, la plateforme valaisanne confirme...

lire plus